• Les technologies permettant d'accroître la sécurité des personnes âgées connaissent un fort développement: capteurs pour déceler une chute, bracelets GPS pour localiser des personnes désorientées, dispositifs de reconnaissance biométrique etc... Mais ne  risquent-elles pas de porter atteinte à la liberté et à la responsabilité des personnes qui en sont équipées?


    La commission nationale de l'informatique et des libertés pousse un cri d'alarme et appelle à la 
    vigilance afin que la technique ne se substitue pas à l'intervention humaine. A l'heure ou  la " silver economy" a le vent en poupe, cette question mérite d'être posée. Mais concilier sécurité et liberté est un débat qui remonte à la nuit des temps...
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires