• A quoi sert la salive.

    C'est quand elle vient à manquer ou quand on souffre d'hyper-salivation qu'on se rend compte de son importance( Elle pourrait même servir pour diagnostiquer des maladies, c'est à l'étude!).


    C'est un excellent désinfectant.

    Quand on se coupe, le premier réflexe consiste à porter la main à la bouche. Excellent réflexe, car la salive est riche en composés anti-infectieux: anticorps, inhibiteurs enzymatiques qui diminuent la virulence des micro-organismes. " La salive provoque un engluement des récepteurs des virus, qui les empêchent de reconnaître leur cible".


    Elle protège la bouche.

    On s'en rend compte quand on en manque. et les causes de l'hyposialie ( manque de salive) sont nombreuses: séquelles de radiothérapie après un cancer des voies aériennes supérieures, vieillissement, maladie ( diabète...) et médicaments.

    Plus de 200 molécules ( antidépresseurs, antibiotiques) sont incriminées. Outre l'inconfort induit par la sensation de bouche sèche, l'hyposialie altère l'élocution, la mastication, augmente le risque de caries, les gingivites.

    (2 c'est en millimètres par minute, la quantité de salive que nous sécrétons en mangeant. Chaque jour, nous déglutissons au total entre 500 et 900 ml de salive.).Elle donne des indications sur notre état de santé.


    Les chercheurs espèrent trouvés dans la salive des marqueurs potentiels de maladies...d'ores et déjà, quelque 2300 protéines différentes ont été découvertes dans les sécrétions salivaires. Les tests salivaires permettent actuellement de contrôler la prise de cannabis, de produits dopant, etc.

    Elle aide à cicatriser.

    Les lésions buccales cicatrisent très vite, malgré un environnement septique. Une des raisons: la richesse en facteurs de croissance de la salive. Ces facteurs stimulent la réparation des tissus et favorisent la cicatrisation.


    D'ailleurs, les animaux soignent leurs blessures en léchant leurs plaies. Et, l'efficacité de la salive sur les brûlures a été démontrée chez l'animal. En excès elle peut indiquer une maladie neurodégénérative.


    L'hyper-salivation est parfois un phénomène naturel ( elle touche souvent les femmes enceintes). Mais elle peut aussi être un signe de maladie. Ainsi, des affections neurodégénératives, comme la sclérose latérale amyotrophique ou la maladie de Parkinson, sont susceptibles de provoquer une salivation excessive et très génante.
    « Femmes et Hypertension...Le droit à l'oubli après un cancer... »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :