• Des Mélanocytes défaillants.

    Les plaques blanches en résultant sont sans danger mais inesthétiques. Le maquillage " correcteur" pacifie la vie quotidienne. Le vitilligo, ou achromie, se caractérise par l'apparition de plaques blanches sur la peau. Non contagieuse, ces plaques n'engendrent ni douleurs, ni démangeaisons. Cette affection cutanée s'explique par l'absence de mélanocytes au niveau de la lésion. Ces cellules produisent la mélanine, un pigment brun qui protège la peau des rayons du soleil et lui donne un tein hâlé. Le vitiligo touche 1 à 2 % de la population. En règle générale, il est retrouvé sur l'ensemble du corps, d'une manière plus ou moins symétrique. Il évolue de façon imprévisible et peut s'étendre plus ou moins rapidement. Il peut même régresse chez certaines personnes. Les causes de la maladie, qu'on ne sait pas prévenir, mêlerait immunologie, psychologie et toxicité. Le vitiligo aurait une composante auto-immune:  le système immunitaire reconnaitrait les mélanocytes de certaines zones comme des corps étrangers et les attaquerait. Un facteur psychologique, l'apparition de la maladie fait souvent suite à un choc. Une accumulation toxique: un excès de radicaux libres, dues à l'hoxygène, à la pollution, serait néfaste pour les mélanocytes.
    « AngiomeOstéoporose... »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :