• Constance de la température du corps indépendamment de celle qui existe à l'extérieur de l'organisme. L'Homéothermie dépend d'une régulation physiologique ( thermorégulation), qui ajuste exactement la production de chaleur et la déperdition thermique, quelles que soient la saison ou l'activité physique. la thermorégulation est assurée par l'hypothalamus.

    Celui-ci commande , en cas de baisse de la température corporelle, un frisson et une vasoconstriction des capillaires cutanés et, en cas de hausse de la température corporelle, une transpiration et une dilatation des capillaires cutanés. La température normale de l'organisme varie entre  37°C  et  38,8° C au repos.
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • Vous emportez un plat cuisiné au bureau et le faites réchauffer au micro-ondes?

    L' Anses ( Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation a mené une enquête sur les risques de migrations de substances de l'emballage vers l'aliment.


    Résultat, ils sont faibles en général mais peuvent augmenter considérablement si on réchauffe mal son plat ( réchauffage à trop forte puissance, réutilisation d'un emballage à usage unique spécial micro-ondes).

    On vérifie donc le réglage de son appareil. Le mieux? Transvaser ses aliments sur une assiette et faire chauffer.
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    1 commentaire
  • C'est signé...

    Un protocole d'accord sur le droit à l'oubli après un cancer a été signé entre l'Etat et les assureurs.

    Il améliore la convention Aeras ( s'assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé).

    Mais il ne concerne que ceux qui ont été malades avant l'âge de 15 ans.

    Vous en pensez quoi?
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    1 commentaire
  • C'est quand elle vient à manquer ou quand on souffre d'hyper-salivation qu'on se rend compte de son importance( Elle pourrait même servir pour diagnostiquer des maladies, c'est à l'étude!).


    C'est un excellent désinfectant.

    Quand on se coupe, le premier réflexe consiste à porter la main à la bouche. Excellent réflexe, car la salive est riche en composés anti-infectieux: anticorps, inhibiteurs enzymatiques qui diminuent la virulence des micro-organismes. " La salive provoque un engluement des récepteurs des virus, qui les empêchent de reconnaître leur cible".


    Elle protège la bouche.

    On s'en rend compte quand on en manque. et les causes de l'hyposialie ( manque de salive) sont nombreuses: séquelles de radiothérapie après un cancer des voies aériennes supérieures, vieillissement, maladie ( diabète...) et médicaments.

    Plus de 200 molécules ( antidépresseurs, antibiotiques) sont incriminées. Outre l'inconfort induit par la sensation de bouche sèche, l'hyposialie altère l'élocution, la mastication, augmente le risque de caries, les gingivites.

    (2 c'est en millimètres par minute, la quantité de salive que nous sécrétons en mangeant. Chaque jour, nous déglutissons au total entre 500 et 900 ml de salive.).Elle donne des indications sur notre état de santé.


    Les chercheurs espèrent trouvés dans la salive des marqueurs potentiels de maladies...d'ores et déjà, quelque 2300 protéines différentes ont été découvertes dans les sécrétions salivaires. Les tests salivaires permettent actuellement de contrôler la prise de cannabis, de produits dopant, etc.

    Elle aide à cicatriser.

    Les lésions buccales cicatrisent très vite, malgré un environnement septique. Une des raisons: la richesse en facteurs de croissance de la salive. Ces facteurs stimulent la réparation des tissus et favorisent la cicatrisation.


    D'ailleurs, les animaux soignent leurs blessures en léchant leurs plaies. Et, l'efficacité de la salive sur les brûlures a été démontrée chez l'animal. En excès elle peut indiquer une maladie neurodégénérative.


    L'hyper-salivation est parfois un phénomène naturel ( elle touche souvent les femmes enceintes). Mais elle peut aussi être un signe de maladie. Ainsi, des affections neurodégénératives, comme la sclérose latérale amyotrophique ou la maladie de Parkinson, sont susceptibles de provoquer une salivation excessive et très génante.
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • De plus en plus de femmes souffrent d'hypertension, pourtant, adopter un mode de vie sain permet de reculer l'apparition de la maladie. Aujourd'hui, 27,8% des femmes entre 18 et 74 ans sont hypertendues, contre 34,1% des hommes. Plus de 6 millions de femmes sont traitées pour l'hypertension artérielle ( HTA) en France.


    L'idée selon laquelle elles étaient protégées par leurs hormones, du moins jusqu'à la ménopause, est désormais dépassée. Non seulement parce que les femmes vivent plus longtemps que les hommes, sachant que l'hypertension artérielle se développe avec l'âge, mais surtout parce qu'elles ont adopté des comportements à risques, auparavant réservés aux hommes.


    -Les femmes jeunes sont-elles concernées?

    Les trentenaires sont celles dont l'indice de masse corporelle a le plus grimpé durant ces dix dernières années, avec pour conséquence la survenue de plus en plus fréquente d'une hypertension artérielle précoce, entre 30 et 40 ans.


    Pilule et HTA font mauvais ménage, d'ou un choix restreint de contraceptifs progestatifs pour ces femmes. Selon un sondage , 7% d'entre elles affirment avoir eu de l'hypertension lors de la prise d'une pilule contraceptive. Leur désir de grossesse pose aussi problème.


    Difficile, en effet, de soigner une HTA avec des médicaments qui ne sont pas sans innocuité sur la formation de l'embryon, comme les bloqueurs du système rénine-angiotensine.
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique