• Au contraire de la myopie, l'hypermétropie résulte d'une trop faible distance entre l'avant et l'arrière du globe oculaire ou d'une courbure insuffisante de la cornée.

    Les rayons lumineux issus des objets rapprochés focalisent sur un point en arrière de la rétine , ce qui rend la mise au point difficile.

    L'hypermétropie peut se signaler par une difficulté à distinguer nettement des mots imprimés ou d'autres objets proches,

    mais ce n'est pas toujours le cas car elle peut être compensée par la contraction de certains muscles oculaires pour augmenter la courbure de la cornée.

    Cependant, ce travail supplémentaire des muscles entraîne d'autres symptômes, dont la fatigue oculaire, les maux de tête et les difficultés rencontrées à exécuter des travaux de précision.

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • Elle s'installe suite à un vieillissement normal du cristallin ( organe lenticulaire transparent du globe oculaire).

    Les muscles de l'oeil modifient la forme de cette lentille pour permettre l'accommodation, assurant une vision nette quand on passe d'une distance à une autre,

    par exemple en relevant la tête d'un livre pour regarder le mur du fond de la pièce. Vers 45 ans, le cristallin perd graduellement sa flexibilité,


    rendant floue la vision de près. Il devient difficile de lire à une distance normale.

     

    Astigmatisme.

     

    Dans l'oeil normal,la cornée a la forme d'une sphère régulière. L'astigmatisme provient d'irrégularités de sa courbure.

    C'est un phénomène si courant que presque tout le monde en est atteint à des degrés divers.

    Un léger astigmatisme entraîne une vision floue à certaines distances seulement, ainsi que des maux de tête et une fatigue oculaire-dont les manifestations sont des démangeaisons ou des brûlures, voire une fatigue générale.

    Un astigmatisme prononcé se caractérise par une vision le plus souvent imprécise ou déformée- les lignes, en particuliers, apparaissent floues. 

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • Ce virus courant et très contagieux infecte les poumons et les bronches. Saisonnier, le VRS est plus fréquent pendant les mois d'hiver.

    La plupart des enfants l'attrape avant l'âge de trois ans, ne présentant que des symptômes mineurs de type rhume. Mais certains bébés et jeunes enfants doivent être hospitalisés et peuvent en mourir.


    Causes:

    Le VRS se répand par la toux et l'éternuement. Il pénètre dans le corps par le nez, les yeux ou la bouche.

    Il peut survivre une demi-heure sur les mains et quelques heures ou plus sur des mouchoirs en papier usagés ou des surfaces telles que tables, parc à bébé et jouets. Il est donc très contagieux.

    Prévention:

    Lavez-vous les mains avant de toucher un enfant pour empêcher la dissémination du VRS. Ne partagez pas les verres. Tables, jouets et autres objets devraient toujours être propres.

    Tout individu ayant rhume ou fièvre devrait éviter le contact rapproché avec un bébé. Même les baisers peuvent répandre le virus.

    Tenez les jeunes enfants et les bébés à l'écart des foules lorsque le virus sévit, entre la fin de l'automne et le printemps.


    Ne fumez pas près des enfants ou des bébés. Des injections mensuelles de palivizumab- médicaments onéreux à base d'anticorps au VRS- peuvent être prescrites aux enfants à haut risque de complications fatales.


    Diagnostic:

    Toute personne ayant un rhume est potentiellement infectée au VRS. Consultez en cas de symptômes tels que difficultés respiratoires ou respiration rapide, sifflante, couleur de peau bleutée ou grisâtre, toux qui s'aggrave ou forte fièvre.


    Les bébés à haut risque de VRS présentant des signes de rhume doivent être vus par un médecin. On peut rechercher le virus dans les sécrétions nasales.


    Les radios permettent de révéler des complications telles que pneumonie et bronchiolite ( inflammation des ramifications terminales des bronches). Traitements, voire avec le médecin.

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • C'est une inflammation des tissus tapissant le pharynx ( la gorge) communément appelée " angine" ou " mal de gorge", associant des sensations désagréables de picotements, de brûlure ou autre, plus pénibles le matin, au lever, et à la déglutition.

    Contrairement aux irritations causées par la fumée, les allergies nasales ou le surmenage vocal, l'angine est due à une infection. Elle guérit en général spontanément au bout d'une semaine. Un mal de gorge très douloureux ou durable peut signaler une maladie nécessitant un traitement médicamenteux, comme une angine à streptocoques, une mononucléose ou une amygdalite.

    Il faut alors consulter le médecin. Causes: Le virus du rhume, dont le premier symptôme est un mal de gorge, est la cause la plus fréquente de la pharyngite. l'angine est due soit à une infection de la gorge ou, indirectement, à une augmentation de la sécrétion du mucus des cavités nasales qui coulent dans la gorge et l'irritent. Sa présence peut aussi être l'indication du virus de la grippe ou de la mononucléose.

    Non soignées, les angines bactériennes, dont celle à streptocoques que l'on traitera aux antibiotiques, peuvent causer des complications graves telles que: le rhumatisme articulaire aiguë ( une maladie inflammatoire du coeur, des articulations, de la peau et du cerveau), la néphrite qui affecte le rein ou encore la bactériémie et le choc toxique au streptocoque ( si la bactérie infecte le sang).

    Le mal de gorge est aussi  un symptôme d'amygdalite.

    Prévention:

    L'angine survient la plupart du temps à la saison froide, propice aux affections respiratoires. Elle est souvent contagieuse au sein de la famille. Il est conseillé de se protéger contre les rhumes et autres infections des voies respiratoires.

    Lavez-vous les mains souvent, surtout après avoir été dans un lieu public, ne vous frottez pas les yeux et ne vous mettez pas les doigts dans la bouche.

    Mal à la gorge et difficultés respiratoires, consultez immédiatement.
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • Aussi appelé rhinite allergique saisonnière, il s'agit d'une allergie nasale au pollen libéré par les arbres et autres plantes lors de leur floraison: au printemps pour les arbres, en été pour les herbes, en été et automne pour les plantes à fleurs, et parfois  en hiver sous les climats tempérés de type méditerranéen.

    Les symptômes qui apparaissent alors sont : nez qui coule, congestion, éternuements, yeux qui pleurent et qui démangent, irritation de la gorge et de la peau.

    Cause:

    Comme toutes les allergies, le rhume des foins se produit lorsque le système immunitaire réagit à une substance généralement inoffensive_ ici, un certain type de pollen _ à laquelle il a été sensibilisé par des expositions répétées.

    Dans un premier temps, des anticorps, les immunoglobulines E ( IgE), sont libérées pour attaquer la substance étrangère. La rencontre de l'allergène avec les IgE entraîne la libération d'armes chimiques- les médiateurs chimiques- dont font partie l'histamine et le leucotriène, à l'origine des symptômes allergiques.

    Le rhume des foins peut toucher plusieurs membres d'une même famille, suggérant, au moins en partie, une origine génétique. Selon les experts, c'est la prédisposition à la réaction allergique qui serait héréditaire et pas nécessairement un type particulier d'allergie. Les facteurs environnementaux jouent aussi un rôle.

    Ainsi, le risque de développer un rhume des foins croît si le système immunitaire est affaiblit au moment de l'exposition à certains pollens, comme en cas de maladie ou de grossesse. Un déménagement dans une région ou sont absentes les plantes ayant jusque là causé l'allergie peut faire disparaître les symptômes pendant plusieurs années,

    mais il est probable que d'autres arbres, plantes ou herbes les feront réapparaître. Prévention: En modifiant l'environnement domestique et, si nécessaire, en se faisant désensibiliser par injections.
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique