• accueil

    De tous temps, les hommes ont chercher à se soigner...
    Aujourd'hui,
    c'est plus facile de le faire,
    alors, n'attendez pas qu'il soit trop tard,
    allez voir votre médecin.
    Prenez soin de vous
    .accueil

     

  • Si le cancer du testicule est celui de la prostate sont spécifiquement masculins, le premier survient chez les hommes jeunes et le second autour de 70 ans le plus souvent. Les femmes ont "leurs" cancers-du sein, du corps ou du col de l'utérus et des ovaires-et les hommes, les cancers du testicule et de la prostate.



    Deux cancers bien différents par leur fréquence, l'âge de leur apparition ainsi que leur gravité. Cancer du testicule: Avec 2300 cas enregistrés en 2015, en France, c'est un cancer rare. Mais il représente tout de même près d'un tiers des cancers de l'homme jeune ( de 15 à 35 ans) et il est en forte augmentation dans les pays occidentaux.



    Sans doute à cause de l'usage de pesticides et de perturbateurs endocriniens. Il peut être découvert de manière fortuite, par exemple lors d'un examen d'échographie réalisé pour un problème de fertilité. Mais dans la grande majorité des cas, c'est une masse palpable ou une augmentation soudaine du testicule qui alerte.




    Cancer de la prostate. Le plus fréquent en raison du vieillissement de la population, le cancer de la prostate-une glande grosse comme une châtaigne situées sous la vessie-est le plus fréquent en France. Avec 54000 cas par an. La plupart du temps, il évolue peu et reste longtemps localisé avant d'essaimer dans l'organisme.



    Une " surveillance active" est donc souvent suffisante. Maus vaut cependant ne pas penser que le besoin d'uriner et des jets d'urine faible-dus à l'augmentation de volume de la prostate-sont toujours liées au vieillissement. C'est  très souvent le cas et on parle alors d'adénome de la prostate ( ou hypertrophie bénigne de la prostate). Mais comme les symptômes sont les mêmes quand le cancer commence à évoluer, il faut consulter au cas ou.



    Et, même sans ressentir de symptômes, se faire suivre régulièrement à partir de 50-55 ans. A l'aide d'un dosage sanguin du PSA ( antigène prostatique spécifique), une substance produite par la prostate. Et d'un toucher rectal réalisé par un médecin qui permet de palper la glande et de vérifier son volume.



    Si la surface est irrégulière, indique des nodules ou si sa consistance est dure, le médecin suspecte un cancer mais rassure. En 25 ans, le taux de guérison s'est en effet amélioré grâce aux progrès de la chirurgie, de la radiothérapie, de la chimiothérapie et de l'hormonothérapie.

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • Durant l'année 2015, 385000 nouveaux cas de cancers ont été enregistrés en France métropolitaine, mais les deux sexes ne sont pas touchés de manière égale. 211000 hommes contre 174000 femmes. Le taux de mortalités est également deux fois plus élevé chez le sexe dit fort: 159 décès pour 100000 hommes et 79 " seulement" pour 100000 femmes.


    Ils en meurent aussi plutôt: à 73 ans en moyenne contre 77 pour le sexe féminin. En France, le cancer constitue d'ailleurs la première cause de décès chez l'homme ( 33%) mais la deuxième chez la femme ( 24%). Négligence et cigarette.

     


    Cette différence s'explique. Primo, les hommes prennent moins soin de leur santé. Entre négligence et désintérêt pour ce qui touche à la médecine, ils peinent à reconnaître et à évoquer leurs troubles, les sous-estiment et consultent moins. La grande majorité ne se fait pas suivre régulièrement par un médecin. Pas étonnant que les diagnostics soient plus tardifs et les cancers plus avancés.

     

     


    Les traitements sont alors moins efficaces et le pronostic forcèment moins bon. La raison n° 1 du plus grand nombre de cas de cancers chez l'homme est le tabagisme. C'est la première cause -direct de surcroît-du cancer du poumon, mais pas seulement. Il provoque aussi des cancers des voies aéro-digestives supérieures ( lèvres, bouche, gorge) et, on le sait encore trop peu, accroît le risque de quasi tous les types de cancers. Des buveurs excessifs.



    La consommation de boissons alcoolisées-tradition très " masculine"-est la deuxième grande explication. L'Institut national du cancer ( INCa) estime aujourd'hui que, chez l'homme, près d'un cancer sur dix huit  lui est imputable. Cette différence avec les femmes n'est pas près de s'annuler puisque en France, chez les jeunes de 17 ans, les garçons boivent trois fois plus de boissons alcoolisées ( 17,5 %) que les filles ( 6,8%)...



    Autre explication de ce décalage: les hommes mangent en général plus de graisses saturées et souffrent d'avantage d'obésité abdominale-or ce sont également des facteurs de risques de cancer.

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • Les plaques blanches en résultant sont sans danger mais inesthétiques. Le maquillage " correcteur" pacifie la vie quotidienne. Le vitilligo, ou achromie, se caractérise par l'apparition de plaques blanches sur la peau. Non contagieuse, ces plaques n'engendrent ni douleurs, ni démangeaisons. Cette affection cutanée s'explique par l'absence de mélanocytes au niveau de la lésion. Ces cellules produisent la mélanine, un pigment brun qui protège la peau des rayons du soleil et lui donne un tein hâlé. Le vitiligo touche 1 à 2 % de la population. En règle générale, il est retrouvé sur l'ensemble du corps, d'une manière plus ou moins symétrique. Il évolue de façon imprévisible et peut s'étendre plus ou moins rapidement. Il peut même régresse chez certaines personnes. Les causes de la maladie, qu'on ne sait pas prévenir, mêlerait immunologie, psychologie et toxicité. Le vitiligo aurait une composante auto-immune:  le système immunitaire reconnaitrait les mélanocytes de certaines zones comme des corps étrangers et les attaquerait. Un facteur psychologique, l'apparition de la maladie fait souvent suite à un choc. Une accumulation toxique: un excès de radicaux libres, dues à l'hoxygène, à la pollution, serait néfaste pour les mélanocytes.
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • L'eczéma ou Dermatite atopique, est une maladie  chronique inflammatoire de la peau. Elle survient chez environ 13% des enfants de 0 à 10 ans, ce qui en fait la première maladie chronique infantile. A quoi est'elle due? L'origine de la dermatite fait intervenir des facteurs d'origine génétique et environnementale.



    Un terrain familial ou " terrain atopique" est très souvent présent. La peau ne joue plus son rôle de barrière, elle est  devient sèche et plus perméable aux allergènes ( pollen, poussières, savons, etc) qui pénètrent plus profondément dans l'épiderme et provoquent des réactions inflammatoires.



     L'eczéma atopique évolue par poussées qui alternent avec des phases de rémission. Les lésions cutanées se manifestent de façon plus ou moins importantes par des rougeurs ( signe d'inflammation), des démangeaisons, des vésicules suintantes puis des coûtes sur fond de peau sèche.

     

    Le traitement s'appuie sur l'application  quotidienne de dermocorticoïdes ( en respectant la dose prescrite) qui réduisent l'inflammation et d'émollient pour hydrater la peau. Dans la plupart des cas, l'eczéma atopique disparaît au cours de l'enfance, mais les poussées persistent à l'âge adulte chez environ 20 % des personnes.




    Transpiration, chaleur, vêtements ou produits de toilette inadaptés peuvent aggraver les peaux atopiques si l'on n'y prend garde. Quelques précautions permettent d'éviter picotements, démangeaisons ou poussées d'eczéma, afin de profiter pleinement de son activité . La sueur est produite par les glandes sudoripares qui participent à la thermorégulation naturelle. Ces glandes sont plus abondantes au niveau du front, de la paume des mains, de la plante des pieds ou encore des aisselles.



    Constituée essentiellement d'eau et de sels minéraux, la sueur possède un ph acide ( entre 4 et 6) et sa teneur en chlorure de sodium est responsable de l'effet piquant sur la peau. ¨Pour éviter cette sensation désagréable, il faut favoriser l'évaporation et pour cela porter des vêtements amples, en coton.




     La Chaleur provoque une dilatation des vaisseaux ( rougeur) , augmente la production de sueur et donc le purit. Pour l'éviter il ne faut pas pratiquer un sport intensif sous forte chaleur, il faut boire et régulièrement, utilisez un spray d'eau thermale. En s'évaporant, l'eau fera baisser la température cutanée. 

    Les dermocorticoïdes doivent être appliqués le soir, ou le matin après la douche. Il faut étaler la crème en couche épaisse de façon à recouvrir l'ensemble de la lésion et faire pénétrer rapidement en massant. La baignade. A la piscine, l'application d'un lait ou d'une crème émolliente, puis d'une crème barrière, crée un film hydrolipidique qui va isoler la peau des agents irritants. Après la baignade.
     
     

    . Un rinçage à l'eau claire, douce est indispensable, en comptant jusqu'à 30 pour être sûr qu'il soit efficace. Le 
    séchage doit se faire en tamponnant sans frotter, avec une serviette qui n'a pas séché dehors car la présence de pollens ou d'autres allergènes pourrait activer l'inflammation. Le retour à la maison:




    Il est recommandé de faire sa toilette avec un gel nettoyant au cuivre et au zinc. Un émollient sera appliqué après séchage doux. A la mer: idem que pour la piscine l'utilisation d'une crème barrière au silicone et non grasse réduira l'adhésion du sable.



    Le rinçage à l'eau claire et le renouvellement de la crème solaire sont indispensables après chaque baignade, même si les bains sont rapprochés. Il faut ensuite se sécher avec une serviette propre. Attention à l'effet " papier de verre" d'une serviette remplie de sable.



    En rentrant, une douche et l'utilisation d'un gel nettoyant surgras sans savon ni parfum permettent d'éliminer les crèmes et le sel. Il faut se rincer durant au moins 3 minutes puis se sécher avec une serviette douce.


    Un dermocorticoïde sera appliqué sur les zones irrités si nécessaire et l'émollient habituel ( lait, ou crème) sur les zones non irritées. Plus d'information.

    www.fondation-dermatite-atopique.org
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • La maladie de Lyme ou Borréliose de lyme , est une infection due à une bactérie ( microbe) transportée par une tique. La tique peut transmettre la bactérie à l'homme au moment d'une piqûre. Elle n'est pas contagieuse. Elle ne se transmet pas par contact avec un animal porteur de tiques ( oiseaux, chiens, chats , hérissons) ni d'une personne à une autre.



    Toutes les tiques ne sont pas infectées par la bactéries responsable de la maladie de Lyme.  Les signes: Dans les 3 à 30 jours après la piqûre, la maladie de Lyme peut apparaître d'abord sous la forme d'une plaque rouge et ronde qui s'étend en cercle ( érythème migrant) à partir de la zone de piqûre puis disparaît en quelques semaines à quelques mois.



    Si la personne ne reçoit pas de traitement antibiotique, des signes neurologiques ( paralysie du visage, atteintes des nerfs et du cerveau) ou des atteintes des articulations ( coudes, genoux, etc) ou plus rarement d'autres organes ( coeur etc) peuvent apparaître quelques semaines ou quelques mois après la piqûre. Au bout de plusieurs mois ou années, en l'absence de traitement, des atteintes graves des nerfs, des articulations, du coeur et de la peau peuvent s'installer. Ou se trouvent les tiques? Elles sont répandues partout en France en dessous de 1500 mètres d'altitude. Elles vivent dans les zones boisées et humides, les herbes hautes des prairies et les parcs forestiers ou urbains.




     Nous sommes tous plus ou moins exposées aux tiques, il suffit de se protéger pour éviter ce genre de problème.  Les tiques sont actives entre Avril et Novembre. Couvrez vos bras et vos jambes avec des vêtements longs si vous faites une activité en nature. Après l'activité: vérifiez soigneusement votre corps, toutes les zones chaudes.
     
     
    Si vous êtes piquée par une tique: il faut surveillé pendant un mois. Si une plaque rouge et ronde s'étend en cercle à partir de la piqûre, consultez un médecin rapidement. Vous pouvez aussi vous renseignez avant d'aller en forêt si la zone est porteuse de tique.


    Vos vacances ne doivent pas être gâchées par un petit insecte...prenez soin de vous. renseignement : pharmacie ou îlots d'information.
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique